fond

Massage Ayurveda complet

Origines

Le massage Ayurveda provient du système médical multimillénaire indien ; Ayurveda, a été méconnu en France jusqu'en 1982. Depuis cette époque, Swami Yoga-Anand Bharati, moine yogi et ayurvédiste, contribue ardemment à le faire connaître au public français et européen. Son désir de propager l'Ayurveda et différentes disciplines spirituelles indiennes l'a conduit à créer cette méthode originale de massage.

Le mot Ayurveda est constitué de deux termes de base : Ayu et Veda. Ayu signifie : vie et Veda signifie : connaissance, science.

Le terme AYURVEDA signifie donc la science de la vie. L’Ayurveda n’est donc pas seulement un système de médecine mais traite de tous les aspects de la vie.

L’Ayurveda est l’un des plus anciens systèmes de médecine au monde. Les Vedas, les plus anciens écrits sur la sagesse humaine et les civilisations sont la source de l'Ayurveda. Elle s’est répandue dans beaucoup d’autres pays qui, plus tard, l’ont modifié en fonction de leurs besoins et des conditions environnementales.

En Inde, le massage Ayurveda fait partie de la vie courante. Les mères indiennes massent quotidiennement leurs bébés. Mais il n'est pas réservé qu'aux enfants. Toute la famille en bénéficie.

Techniques et Bienfaits

Le massage Ayurvédique consiste en des manœuvres de pressions glissées, pétrissage, frottement, lissage, tapotement sur les différents points ayurvédiques, ou Marmas, qui sont en quelque sorte des carrefours de la circulation veineuse, lymphatique et hormonale. Le travail du praticien est de rééquilibrer et d'harmoniser le flux énergétique de la personne massée. A la fois relaxant et revitalisant, le massage Ayurvédique permet de se décontracter, de dénouer les muscles, vous redonnant ainsi toute votre énergie. Le corps se relâche complètement, Idéal pour les insomniaques. Il active toutes les facultés de notre organisme. C'est également un bon remède pour tous les troubles d'ordre psychique.

Le massage Ayurvédique pratiqué régulièrement peut apporter les bienfaits suivants :

Sommaire

Retour en haut de la page